Livret recettes

Découvrez 5 recettes saines et gourmandes

Inscris-toi en dessous pour recevoir tes recettes dans ta boite mail et une lettre de temps à autre !

Recevoir mon livret

<--

L'équilibre entre désir de grossesse et progression de l’endométriose

-->

Facebook Tweeter Linkedin Email

Concilier le désir de grossesse et le ralentissement de l’endométriose est-il possible ?

Bien souvent il y a la peur de ne pas pouvoir tomber enceinte à cause de l’endométriose mais aussi la peur de la progression de l’endométriose.

Voici 3 pistes pour répondre à son désir de grossesse et de limiter la progression de l’endométriose

  • Réduire l’inflammation

L’inflammation est l’ennemi de la grossesse dans le sens où elle ne favoriser pas l’implantation de l’embryon dans l’utérus. Et cette inflammation est aussi bien souvent la cause des douleurs d’endométriose.

Ce qui peut être explorer comme outil, c’est l’alimentation. En s’orientant vers une alimentation de type anti-inflammatoire, on va alors à la fois avoir plus de chance de favoriser la fertilité et réduire les douleurs.

  • Favoriser la sécrétion naturelle de progestérone

La progestérone est l’hormone qui est sécrété dans la 2ème partie du cycle, c’est-à-dire après l’ovulation, c’est l’hormone de la nidification. Souvent en cas d’endométriose, il y a un déséquilibre relatif entre la progestérone et les œstrogènes. C’est-à-dire que les œstrogènes sont bien trop présents en quantité par rapport à la progestérone. Tout l’enjeu va être de faire remonter le niveau de progestérone pour favoriser la fertilité et donc aller dans le sens du désir de grossesse. 

Pour agir sur le niveau de progestérone il va être primordial de s’attaquer à son niveau de stress. Car le stress est particulièrement délétère pour la sécrétion de progestérone. Il s’agit par exemple d’identifier ses stresseurs pour agir dessus, pratiquer des exercices de respiration pour favoriser la relaxation , etc.

  • Nettoyer son corps selon les principes de la naturopathie

Quand le corps n’a pas réussi à éliminer les déchets de l’organisme, il les stocke. Et ce stockage peut venir favoriser à la fois l’inflammation, les douleurs la fatigue chronique, la formation de kystes et fibromes. Ce qui ne va ni dans le sens du désir de grossesse, ni du ralentissement de l’endométriose. Pour cela, il est recommandé de pratiquer des cures personnalisées en fonction de son tempérament, de sa vitalité, de la saison, etc.

Et si tu as peur du retour des douleurs à l'arrêt de ta pilule, je t'invite à jeter un œil à cet article .

 

(L’intégralité du contenu est disponible dans la vidéo)

 

Aline Demolin

J'accompagne les femmes qui souffrent d'endométriose à ne plus subir leurs douleurs et retrouver leur vitalité. 

Fondatrice du groupe Facebook Vivre apaisée avec l'endométriose