Livret recettes

Pour recevoir une lettre d'information de ma part de temps à autre, tu n'as qu'à t'inscrire ici.

Tu recevras des actus, des promos, des articles, des vidéos, etc.

A très vite dans ta boite mail !

M'inscrire à la lettre d'information

<--

Endométriose et CBD

-->

Endométriose et CBD
Facebook Tweeter Linkedin Email

Cannabis ou chanvre, il s’agit de la même espèce botanique Cannabis sativa L. Cette variété de plante contient plus de 100 cannabinoïdes, molécules actives de la plante. Parmi ces molécules, on en retiendra une qui semble particulièrement intéressante : le CBD.

Le CBD (cannabidiol) est une substance non psychotrope et présente un potentiel thérapeutique. Il est tout à fait légal en France contrairement au THC. Le THC (tétrahydrocannabinol) est la substance psychoactive du cannabis, c’est à dire qu’elle modifie l’état de conscience de la personne. Elle est interdit en France au-delà du seuil de 0,20 %. 

Depuis quelques années, le CBD est devenu un complément alimentaire plébiscité par par de nombreuses femmes souffrant d’endométriose.
 

Il semble intéressant pour 3 raisons.

  • Le CBD module le système de la douleur

L’endométriose est une maladie chronique inflammatoire dont le 1er symptôme est la douleur au moment des règles. Cette douleur menstruelle est d’une telle intensité qu’elle en devient invalidante pour certaines femmes. Le CBD est capable d'interagir avec différentes neurotransmissions au niveau du système nerveux central et intervient par ce biais dans la régulation du mécanisme de la douleur. Les propriétés analgésiques du CBD lui permettent de contribuer à un soulagement rapide de la douleur.

  • Le CBD module le terrain inflammatoire

Les douleurs de l’endométriose sont très souvent dues à l’état inflammatoire de l’organisme. Le CBD permet de réduire la libération de médiateurs de l’inflammation et notamment les cytokines. Ce qui confère au CBD des propriétés anti-inflammatoires.

  • Le CBD module l’anxiété

Bien souvent chez les femmes touchées par l’endométriose, on observe une certaine anticipation de la douleur et notamment la peur des douleurs, de leur intensité, de leur invalidité. Par ces propriétés anxiolytiques, le CBD réduirait le stress et l’anxiété aussi bien sur le plan comportemental que psychologique. Ce qui semble assez pertinent pour les femmes stressées à l’idée d’avoir des douleurs d’endométriose.


 

Pour ces raisons, le CBD peut être une alternative intéressante pour venir soulager les douleurs liées à l’endométriose sans risque d’accoutumance. Il est peut être utilisé sous plusieurs forme (huile, suppositoire, fleurs). Comme toute plante, son utilisation doit être recommandée par un professionnel de santé et plus particulièrement en cas de traitement (pour éviter les interactions).

Le THC aurait lui aussi des effets particulièrement intéressants en cas d’endométriose. Notamment sur la douleur et le ralentissement du développement et de la migration des cellules endométriales. Mais il est aujourd’hui illégal en France et donc passibles de sanctions judiciaires.


 

Pour conclure, CBD et endométriose semble faire bon ménage pour réduire les symptômes de l’endométriose sur le court terme. Mais si on vise le long terme, que l'on veut véritablement vivre apaisée avec son endométriose, il faut savoir que l'on peut apprendre à agir sur ses douleurs par soi-même. Cela en mettant partant à la recherche de la cause douleurs, en mettant en place une alimentation adaptée et en venant réduire son niveau de stress. C'est véritablement une approche globale de l'endométriose qui permettra de s’attaquer à la racine du problème que représente la douleur et d'envisager la situation dans la durée.


 

Aline Demolin

J'accompagne les femmes qui souffrent d'endométriose à ne plus subir leurs douleurs et retrouver leur vitalité. 

Fondatrice du groupe Facebook Vivre apaisée avec l'endométriose